L’engorgement de la chienne

Je vous en parlais dans cette vidéo ou encore sur mon forum, Capuche qui a eu ses bébés le 26 décembre m’a fait un engorgement.

Cette section « Santé », il y a longtemps que je voulais la faire sur mon site, mais j’ai toujours reculé d’un pas hésitant. Je ne suis pas vétérinaire, et je ne voudrais pas que mes écrits soient interprétés comme des diagnostics alors que je n’ai pas les compétences requises. Voici que je me lance donc, mais à tâtons, et en abordant les choses grossièrement. De fait, tenez-vous le pour dit, si vous avez un doute quant à la santé de votre animal, allez consulter.

Mes références

Comme ici on aborde des thèmes un peu sérieux, je préfère vous donner mes sources avant toute chose. Ainsi vous pourrez estimer de vous-mêmes si elles vous semblent raisonnables ou si de cette base ne peut rien sortir de « valable ».

Ma 1ère référence sur le thème et tout ce qui a recours à l’allaitement, c’est Moi. J’ai allaité ma fille. C’était un désir profond et réfléchi. Je me suis donc renseignée tout le long de ma grossesse et au-delà. En France, c’est presque une obligation si on veut tenir un allaitement au delà de 3 jours car le personnel soignant est très peu formé sur la question (2h de formation sur les années d’étude que suit un pédiatre). De fait, la plupart des femmes averties se regroupent sur des forums spécialisés.

Pour seconder ces femmes, il existe des sages-femmes efficaces (qui auront suivi des formations spécifiques, souvent de leur poche, mais c’est un autre débat). Et des conseillères en lactation, regroupées en association (la Leche League étant la plus connue).

Je n’ai donc aucune référence d’ordre vétérinaire sur le sujet.

Qu’est-ce qu’un engorgement ?

L’engorgement survient généralement dans les 2/3 jours après une mise bas, lors de la montée de lait (votre chiot tète d’abord du colostrum, merveilleux liquide bourré d’anticorps). Il peut toucher 1 ou plusieurs mamelles. Elles se distinguent des autres (toutes gonflées et pleines de lait) par le fait qu’elles sont dures et que la chienne se raidit lorsqu’on y touche. Bien souvent, vous n’y voyez aucun chiot téter. C’est souvent la cause de l’engorgement mais aussi un des symptômes car en sur-plein, le lait est difficile à extraire.

Physiologiquement, l’engorgement c’est une surproduction de lait par rapport à la consommation. Ce peut-être une augmentation de la production subite, que les alvéoles n’arrivent plus à « stocker », et surtout que les canaux lactifères n’arrivent plus à drainer, ou alors une baisse de la consommation de lait subite (chez une mère à qui on aurait retirer les petits trop vite par exemple).

Dans le cas d’une trop grande production de lait, la prolactine peut être mise en cause. Cette hormone peut en effet s’affoler lors des jours qui précèdent une naissance, et faire dérailler la machine.

Chez votre chienne, vous constaterez que les mamelles les plus proches de la vulve sont souvent celles qui ont le plus de lait (la nature est bien faite, on ne va pas faire ramper le chiot jusqu’en haut dès sa sortie). Ce sont donc celles qui sont les plus sujettes à l’engorgement.

Douleurs et risques de l’engorgement

Les risques de l’engorgement sont faibles. La Nature prévoyant d’adapter la production de lait à la consommation : l’offre s’aligne sur la demande. Autrement dit, si vos chiots tètent moins, il y a moins de lait produit.

Il est tout de même bon de considérer l’aspect physique pour la chienne. Un engorgement ça fait mal, surtout s’il est important. Elle peut avoir une poussée de fièvre et donc ne pas se sentir bien. Dans de rares cas, votre chienne risque une mastite. C’est à dire une inflammation ou une infection des glandes mammaires.

Comment soulager un engorgement

Je vais partir du principe que si votre chienne souffre parce que vous lui avez retiré subitement ses petits qu’elle allaitait encore beaucoup, il vous suffira de les lui remettre… Tout comme pour une femme, un allaitement ne s’arrête pas du jour au lendemain, au risque d’avoir mal, et pour des aspects esthétiques qui nous regarde, humain, de se retrouver avec des gants de toilette dans le soutien gorge ….

Si votre chienne présente les symptômes d’un engorgement après une mise bas, il y a plusieurs choses à faire.

  • En 1er lieu, soulager la douleur.

Vous pouvez donner un médicament mais uniquement sur conseil vétérinaire, n’oubliez pas qu’elle allaite, et on va éviter de faire passer n’importe quoi dans le lait.

Si la mamelle est vraiment douloureuse, un gant de toilette imbibé d’eau froide permettra de soulager l’inflammation. A ne pas faire lors des massages ou d’une éventuelle tétée, car ce serait contre-productif.

  • Extraire le lait pour déboucher les canaux.

Vous pouvez appliquer un gant de toilette imbibé d’eau chaude cette fois-ci sur les mamelles. Cela va détendre les tissus, et fluidifier leur contenu. Le mieux étant de le faire lors d’une tétée, ou un massage. Ici vous avez une idée de ce qu’est l’expression manuelle du lait :

Cette image est ici du blog Tania Garcia Art

Oui c’est vrai, ce ne sont pas des mamelles canines… Mais ça fonctionne pareil, je vous l’assure. Vous remarquerez qu’on ne palpe pas le téton pour faire sortir le lait. Cela reviendrait à envoyer au corps le signal « quelqu’un tète = il faut produire plus », or on veut tout à faire l’inverse ! Il faut d’abord évacuer le surplus de lait.

Lorsqu’un chiot tète (ce qui est bon signe, cela signifie qu’une partie du lait arrive à sortir), on peut aider le lait à s’évacuer en palpant de la sorte :

Avec le gant de toilette imbibé d’eau chaude et le massage, vous devriez optimiser la sortie du lait.

Si l’idée de masser les mamelles de votre chienne vous rebute, rappelez-vous que l’idée de lui faire faire des petits ne vous a pas gêné, elle…

  • Les mauvaises idées

Voici ce qu’il ne faut surtout pas faire…

 1. Mettre tous les chiots aux mamelles engorgées pour vider le lait.

D’abord, vous risquez d’augmenter la production de lait et du l’engorgement sur ces mamelles. Ensuite, le lait sortant difficilement, vos chiots risquent de s’épuiser et perdre une énergie précieuse… Si jeunes, ils ont au contraire besoin de prendre des forces et non d’en gâcher.

2. Stimuler les tétines pour faire sortir le lait.

Même problème, vous allez augmenter la production de lait.

3. Retirer les chiots à la chienne et les complémenter au biberon le temps que sa production diminue.

Vos chiots sont tout petits. Rien n’est meilleur pour eux que le lait de leur mère. En les habituant si jeune au biberon, vous aurez du mal à les faire revenir à la mamelle (où le lait coule plus lentement, ce qui développe par ailleurs la force de leurs mâchoires). En outre, faites preuve d’un peu d’empathie et imaginez le stress pour la maman ! De plus, en ne laissant pas téter les chiots « à la demande », vous prenez le risque que la production de lait ne soit plus suffisante pour vos chiots, et vous entrerez dans une spirale qui aura pour fin : un allaitement au biberon exclusivement, des chiots qui n’auront pas eu assez d’anticorps et avec un mauvais démarrage affectif…

4. Restreindre l’apport liquide de la mère pour qu’elle ait moins de liquide.

Alors oui, ça marche. Mais vous allez au devant d’ennuis pour sa santé. On ne restreint pas un chien en eau, et certainement pas, jamais une maman chien !

La fin de l’engorgement et quand consulter

Quand il s’agit d’une adaptation de la production, on estime que dans les 48 / 72h maximum les choses devront être rentrées dans l’ordre. Et on doit observer une amélioration rapide. (la mamelle doit être « un peu » plus souple dès les 1ers massages).

Si votre chienne vous semble fatiguée exagérément (c’est à dire que la mise bas et l’allaitement la fatigue, mais modérément), s’il s’écoule un liquide purulent de la mamelle, si les chiots pleurent beaucoup, même en tétant, si elle est fiévreuse, si elle est apathique etc… N’hésitez surtout pas à consulter !

Pour Capuche, les choses se sont remises en ordre dans les 48h. Le soir, elle avait déjà les mamelles plus molles, le lendemain c’était fini.

16 réflexions au sujet de « L’engorgement de la chienne »

  1. bonjour,ces explications sont génial!!
    ma chienne a mis bas il y a 2jour de 2 chiots.comme ils sont 2 ils ne tètent que les 4mamelles du bas,donc celles du haut sont assez dure.on m’a conseiller de mettre les chiots dessus,mais j’ai vu que vous vous le déconseiller,alors que dois je faire?mettre un gant chaud dessus? vont elles se dégonflé seule?
    ou dois je les vidé?mais ils ne faut pas les stimuler,alors comment dois je faire?

    merci beaucoup

    • Bonsoir,

      En cas de doute, n’hésitez surtout pas à consulter un vétérinaire. Il vaut mieux dépenser « pour rien » que de laisser traîner un début de mammite !

      Les chiots tout jeunes vont souvent aux mamelles les plus proches de la vulve, ce sont celles qui produisent le plus et qui ont l’odeur la plus proche de celle du liquide amniotique. Il faut attendre 3/4 jours pour que la production de lait s’adapte. En attendant, un linge humide (chaud OU froid, selon ce qui semble le plus soulager votre chienne), des massages comme indiqué dans l’article, et pour vider la mamelle, effectuer une simulation de téter SANS toucher la tétine. (juste le contours)

      Si rien ne sort, si c’est gonflé, si votre chienne ne mange pas, a de la fièvre, si c’est vraiment dur, que cela devient rouge etc… Véto sans hésitation ! (cela permettra de faire examiner la chienne et les petits de toute façon).

      • merci de votre réponse,je vais lui mettre de linge humide alors,et essayer de lui vider les mamelles du haut.
        non elle n’a pas de fièvre.

        merci beaucoup

  2. bonjour, je voulais vous remercier pour vos explications. Ma chienne cavanier king charles a eu une portée de 2 chiots et tout se passé bien, jusqu’a 50h après la naissance des chiots, le 2ème est mort et j’ai rien pu faire, le 1er à failli y passé. Bien sûr tout cela se passe un samedi soir et pas de véto d’urgence dans ma région. C’est grâce à votre blog que je me suis aperçu que ça n’allait pas avec les tétines de ma chiennes, j’ai suivi les instructions et elle va beaucoup mieux. Du coup le chiot survivant à pu manger…Demain Lundi je file au véto pour vérifier l’état du chiot et de la mère. Je vous tiendrai au courant^^Bien cordialement,

  3. un veterinaire ma dit que quelque fois il peut i avoir monter de fievre les premier jour du au monté de lait ???? ses ce que ma chienne fait présentement esce que cela vous est de jas arrivé ..elle respire encore fort mais elle mange et boit bien

    • Bonjour

      Je pense qu’il est toujours préférable de faire confiance à votre vétérinaire qui est un professionnel de la santé canine :)

      Effectivement une montée de lait s’accompagne souvent d’une petite hausse de fièvre (pas énorme sinon c’est autre chose). Il n’y a rien à faire pour augmenter la production de lait, à part laisser les chiots téter au maximum. Il faut savoir que l’estomac d’un jeune chiot est très petit, et qu’il faut très peu pour le remplir. Comme pour un humain, l’estomac se dilate au fur et à mesure et c’est mauvais de vouloir le dilater d’un coup. Surtout ne pas complémenter au biberon sinon la chienne produira moins que ce dont ils ont besoin. Ne vous stressez pas, tant que les chiots grossissent et évoluent normalement c’est qu’ils ont ce dont ils ont besoin.

  4. bonjour
    j’ai une chienne setter anglais de 1,5 ans.
    elle a eu 7 petit chien au mois de decembre, aujourd’hui je n’est plu les chiots (vendu).il sont tous parti se weekend.
    mes ses tetines gonfle toujours est ce normal???
    que faut t’il faire ??
    merci de votre aide

    • Bonjour

      Le lait ne se tarit pas du jour au lendemain (on dit qu’une femme qui a allaité peut avoir encore du lait pendant l’équivalent d’une grossesse + le nombre de mois d’allaitement. Autrement dit si on a allaité 6 mois, on peut en théorie avoir du lait jusqu’à 15 mois après l’arrêt de l’allaitement.)

      Tout dépend de la façon dont les choses ont été faites : si les chiots tétaient encore beaucoup, la maman produit encore beaucoup de lait après leurs départs.

      Peu à peu, elle en produira moins, mais s’il y a une grosse production à la base, sachez que ce peut être douloureux pour elle. Il existe des traitements médicaux pour soulager la douleur. Vous pouvez aussi presser les mamelles si elles sont vraiment gonflées, sans toucher la mamelle en elle-même mais le contours (ce qui est gonflé). Vérifiez qu’elle ne fait pas de fièvre, n’halète pas, mange correctement et qu’aucune mamelle n’est dure ou chaude.

      Dans le temps, les éleveurs donnaient des omellettes au persil à leurs chiennes, cela a pour effet de couper le lait. (le persil en grande quantité est l’ennemi de la femme allaitante). Une feuille choux « blanchi » (c’est à dire plongé dans l’eau bouillante 3/4 mn et bien sur refroidi) peut soulager une montée de lait douloureuse.

      Dans tous les cas, en cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire !

  5. bonjours ma chienne vient d avoir ses petit chihuahua se lundi 21 avril 2014 , 2 petit dont un mort né ( pas formé ) se n est pas ca première portée , ici depuis la naissance elle a c est 2 mamelle hyper gonfler même grumeleuse , tout comme vous expliquer je vais donc suivre vos conseille avec un gant d eau froide et chaude tout comme vous l expliquer , et aussi suivre les conseille de ma vétérinaire qui elle ma prescrit un médicament anti douleur a lui donne deux jours , se qui me fais mal au cœur pour ma chienne c est quelle halte sent arrêt très fort comme si elle étais en plein soleil et j ai peur que ca la fatigue encore plus , j ai couper la lampe pour qu’elle ai moins chaud mais du coup quand elle veux un peux se mettre a l acare de ses petit il pleur , je ne sais pas trop quoi faire … j espère que vos conseille règlerons vite son problème de mamelle gonflée et qui arrangera peut être ainsi son souci de respiration , merci

    • Bonjour

      Concernant les mamelles gonflées, grumeleuses et douloureuses, je vous conseille vivement de revoir votre vétérinaire. Je suis surprise qu’on vous ai juste donné des antidouleur…

      Haleter est normal les 2/3 premiers jours pour une chienne, comme ce n’est pas sa 1ère portée, vous avez du constater que cela se remet dans l’ordre par la suite. C’est l’effet de la montée de lait. Bien sur, la lampe y est pour quelque chose. J’ai remarqué que les ampoules blanches chauffent bien plus que les ampoules rouges (à watt égaux). Néanmoins il est vital pour le chiot qu’il ait une bonne température. Comme il est seul, vous pouvez peut-être lui mettre une peluche ou une couverture « en boule » (en faisant attention que la mère ne la bouge pas), cela lui fera comme une présence.

  6. Bonjour,
    Très bel article, très complet.
    Mais quelle surprise d’y trouver une de mes illustrations ^^, y aurai peut être un créneau à prendre dans l’illustration de l’allaitement canin :p

    • Bonjour,

      Désolée pour l’utilisation de l’illustration, il est effectivement très difficile de trouver des illustrations ou même des explications quant à l’allaitement canin…

      Si vous le désirez, je peux retirer votre dessin, ou alors ajouter un lien vers votre blog (que je n’avais pas, je pense me souvenir avoir récupérer l’illustration sur un site d’aide à l’allaitement) ?

      • Non ne l’enlevez pas :)
        Y a mon copyright donc ça ne me gène absolument pas,
        Par contre mon site à changé depuis peu, donc je dois relancer un peu les visites, je ne dirais pas non à un petit lien ;) ! http://taniarts30.blogspot.fr/

        Et puis c’est flatteur, et je découvre votre blog, y a pleins de choses intéressantes, là je vais lire les coup lier aux portées de chiot, je n’ai pas d’élevage, mais j’ai une petite samoyède qui va bientôt avoir 2 ans, nous pensons donc à lui faire avoir au moins une portée, donc je vais soigneusement lire cet article :) !

        • Voilà qui est ajouté ;)

          Vous faites bien de vous renseigner. Je ne connais pas spécialement le Samoyède, je le vois comme une race assez rustique donc sans trop de soucis niveau reproduction, mais il est toujours bon d’être informé avant. Vous pouvez aussi voir avec votre vétérinaire, le plus important c’est de voir ce qu’il propose comme suivi de gestation (certains ont des forfaits avec détection de l’ovulation / échographies / radiographies), et surtout comment il gère les urgences. Certains ne sont jamais joignables un dimanche soir (et les soucis de mise bas, on ne les a que trop rarement aux heures de bureau :/ ), d’autres ont toujours un vétérinaire de garde quelque soit le jour (y compris un 31 décembre à 0.00…), et dans ces cas-là c’est quand même bien plus rassurant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>